Retour à la page d'accueilau service des professionnels de la santé

Les activités collectives autour du diabète, un outil au bénéfice du patient et des professionnels

28-02-18

Le RML-B a comme mission de développer des services d'appui pour les professionnels qui favorisent des soins globaux et de proximité. Afin d’assurer cette mission, un des objectifs fixés est de favoriser l’accès à l'éducation collective du patient et par là, de soutenir de manière indirecte le professionnel dans sa pratique quotidienne.

 

Dans le cadre du diabète de type 2 (problème de santé majeur), l'éducation thérapeutique permet aux patients d'acquérir les capacités d'accéder à des traitements complexes dans leurs lieux de vie habituels et facilite les changements de comportements (alimentation, activité physique adaptée…). Ceci participe à augmenter l’autonomie du patient, ce qui lui permet d’assumer en grande partie la coordination de son parcours de soins qui ne repose dès lors plus uniquement sur les professionnels.

 

En Belgique, l'accès à des séances d’éducation thérapeutique remboursées est limité aux séances individuelles prévues dans le cadre des Trajets de Soins. Or, dans une perspective de maintien et/ou d'amélioration du niveau de qualité de vie, l'éducation thérapeutique délivrée en groupe permet le partage d’expériences et d'un certain savoir-faire/être acquis au fur et à mesure ; ce qui participe à une mise en valeur des compétences des patients mais amène également une rupture avec la solitude et l'isolement.

Quant aux professionnels côtoyant ces patients, les bénéfices retirés sont la mise en lumière des messages contradictoires présentés aux patients qu’ils peuvent dès lors reprendre moyennant un renforcement, par le groupe, des messages véhiculés en consultations individuelles. De plus, les rencontres multidisciplinaires et la présentation des ressources locales disponibles accroit la possibilité du professionnel d’adresser son patient en toute confiance.

La volonté a dès lors été de faciliter l’accès à l’éducation thérapeutique collective en ciblant les zones dans lesquelles l’offre en la matière était rare voire inexistante. Pour mettre en place ce projet, un travail de recensement des activités d’éducation thérapeutique au diabète disponibles à Bruxelles a préalablement été effectué.

 

Contenu
Depuis 2013, cinq activités sont programmées chaque année dans 4 lieux hors des structures de soins habituellement fréquentées par les patients. Les modalités, toujours d’actualité, sont les suivantes : gratuité, sans inscription préalable, ouvert à tous, les proches étant les bienvenus, possibilité d’avoir un interprète sur demande et présence d’une personne du RML-B pour s’assurer du bon déroulement de celles-ci.

Les différents types d’animation proposés permettent une participation active et l’intervenant a toujours le souci de s’adapter aux profils des patients rencontrés. Par ailleurs, des dossiers d’informations sont remis aux participants, leur permettant de repartir avec un support écrit reprenant les notions principales.

Au cours de ces 5 années, de nombreuses thématiques en lien avec les différents aspects de la maladie ont été abordées.

  • Les thèmes touchant aux "bases du diabète" sont souvent fort plébiscités et permettent d’une part, un travail de prévention mais également un partage de vécu et de questions restées en suspens. C’est aussi l’occasion de faire le point sur les nombreux discours divergents auxquels certains patients sont confrontés ; les animateurs devant reprendre et/ou compléter certaines informations avancées par les participants.
  • L’alimentation est généralement un sujet fédérateur ainsi qu’une porte d’entrée pour aborder de nombreux aspects qui touchent à la vie quotidienne et à l’intimité. Les patients, associant diabète à restrictions, sont perdus et très demandeurs d’informations ; reconnaissant volontiers la difficulté psychologique de se soumettre à un régime adapté.
  • L’atelier pratique relatif à l’activité physique adaptée remporte un succès grandissant. Les patients en expérimentent directement les bienfaits, amenant pour beaucoup une réflexion à ce sujet.

 

Le relevé systématique de quelques indicateurs simples permet de dégager les caractéristiques du profil des participants : ce sont en majorité des femmes, de tous les âges bien que majoritairement autour de la quarantaine et plus. Les milieux socio-culturels sont tous présents et reflètent les caractéristiques démographiques des quartiers. La participation aux activités, relativement stable dans le temps, peut toutefois varier pour un même lieu ou un même sujet, sans qu’il soit possible d’en discerner la raison du fait de facteurs multidimensionnels.

L’expertise partagée lors des activités émane des intervenants qui sont toujours des professionnels du secteur de la santé mais également de la participation d’autres corps de métiers accompagnant les patients (médecins, infirmières, …) qui viennent renforcer les propos véhiculés par l’animateur. Sans oublier la présence régulière et de longue durée de certains patients qui ont acquis un discours que nous pouvons qualifier d’expert.

Enfin, la diffusion de l’information se fait via des partenariats locaux, des périodiques (communaux, des mutuelles…) mais aussi par l’intermédiaire des professionnels de la santé, toute discipline confondue. Le meilleur relai reste l’adressage du patient par la personne de confiance, rôle très souvent joué par son médecin généraliste.

 

Perspectives…
Fort de ces 5 années d’expérience, le RML-B envisage désormais de renforcer la continuité dans le programme et son ancrage local. Grâce à un "package" annuel d’activités autour de quatre thèmes (médication, alimentation, activité physique ainsi qu’un versant psycho-social), les participants auront davantage la possibilité de faire du lien entre les différentes activités proposées et pourront se sentir plus engagés dans le processus d’éducation thérapeutique. D’autre part, en veillant à une plus grande participation des partenaires locaux dans la mise en place du programme ainsi que dans la promotion des activités au sein de leur réseau, l’ancrage local du projet sera renforcé.

 

Consultez l'agenda 2018 des activités collectives 

E-permanence
Vous avez besoin d'un document ?
Vous avez une question spécifique ?
Vous souhaitez que l'on vous rappelle ?
Contactez-nous
Question 1/4
Question 2/4
Question 3/4
Question 4/4